EYE-EYE-EYE

14/03/2016

MUSIQUE:

Impression14 mars 2016, à 19h
Programme Double

Eye-Eye-Eye propose des créations comportant une part importante de musique originale. La compagnie poursuit un travail de recherche visant à créer des passerelles entre plusieurs disciplines de manière à développer un langage transversal original qui engage une réflexion au sujet du rôle de l’art et des artistes dans notre société.
Eye-Eye-Eye est heureuse de présenter au Gesù un programme double composé d’œuvres de l’artiste pluriel Augustin Rioux :

Chroniques de l’éphémère met en scène dix épisodes de la vie du jeune écrivain et photographe Émile Forest, livrés à travers le texte, l’image et la musique. Ces modes d’expression s’offrent comme une partition à trois voix dans laquelle il y a une portée pour le récit littéraire, une autre pour l’œuvre photographique et une dernière, pour la musique de concert.
Le spectacle nous transporte sur la frange de la métamorphose du vécu en souvenir au son d’une suite originale de dix pièces pour violoncelle seul. Émile Forest commente ce qu’il fixe à l’aide de sa caméra afin de conserver une trace de ce qui lui arrive et de ceux qu’il aime. Ses récits nous entraînent au cœur d’une archéologie du présent.
Chroniques de l’éphémère expose la singularité du regard des artistes. Il montre de quelle manière l’art contribue à éveiller les sens chez le spectateur et combien le contact avec les œuvres aide à élargir nos perspectives sur le monde.
Sur scène, Étienne Pilon ; violoncelle, Julie Trudeau ; musique originale, Alexandre David.

Chants dérobés prend la forme d’un rendez-vous clandestin avec l’éditeur Georges Lauzière qui révélera, contre le gré de l’auteur (Émile Forest), le contenu que ce dernier a retranché de son plus récent livre et qu’il désire garder privé. Il dévoilera également les raisons pour lesquelles il a décidé de briser le secret des textes, en sachant que ce geste le discréditera professionnellement.
Lorsque vient le moment de faire connaître le contenu soustrait du livre, Émile Forest apparaît sur le seuil qui sépare la réalité de la fiction pour lire ses textes. La parole de l’auteur nous parvient alors, non pas en prose, mais sous forme de chants : un chant pour chaque chapitre gardé secret.
Le monologue théâtral et le récital de chants pour contre-ténor et piano qui composent à parts égales Chants dérobés constituent une fable contemporaine soulevant la question de la mutation de l’expression artistique comme force vive du développement humain en objet de service et de divertissement.
Sur scène, Jean Marchand, Rose-Maïté Erkoreka et le contre-ténor Daniel Cabena ; musique originale et piano, Francis Perron.

ACHAT DE BILLET WEB VIA ADMISSION

BILLETS: 53.00$ +(Frais de services applicables)

Achat de billets:
Billetterie-à-copier-2013

Consulter le plan de salle du Gesù

AUCUN ÉCHANGE NI REMBOURSEMENT SUR LES BILLETS

***Veuillez noter que la billetterie du Gesù est un comptoir Admission, vous pouvez donc acheter des billets pour d’autres spectacles présentés à l’extérieur du Gesù (argent comptant ou paiement direct seulement).